25 juin 2017

Vive les Vacances - Tag PKJ

L'été est enfin arrivé, et OH ! comme j'avais hâte !!


Ce que je regrette maintenant, vu les gouttes de transpiration qui me coulent le long du visage...

Non, je regrette pas le fait de ne rien faire toute la journée en fait.


BREF. Histoire de bouger un peu les bras, un TAG by PKJ !

1) Citer un livre dont l'histoire se déroule loin de chez vous.


Je prends le plus loin possible. Comme j'ai rien en Australie, je choisis Lola and the boy next door de Stephanie Perkins, à San Francisco.


2) Citer un livre où l'intrigue se passe dans un endroit où vous êtes déjà partis en vacances.


Clockwork Angel, premier tome de The Infernal Devices de Cassandra Clare, se déroule dans une de mes villes favorites - entre autres - Londres !


3) Citer un livre que vous avez lu en vacances.


Hunger Games de Suzanne Collins, suite à de nombreuses pressions insupportables ...


4) Citer un livre où les personnages sont en vacances pendant tout le livre.


Un qui se prête parfaitement aux vacances ! Comment (bien) rater ses vacances de Anne Percin.


5) Citer un livre dont la couverture évoque les vacances.


Personne ne me contredira ! Since You've been gone de Morgan Matson !


6) Citer un livre où les vacances des héros ne se déroulent pas comme prévues.


Pas du tout comme prévu alors : Nous les menteurs de E. Lockhart


7) Citer un livre que vous aimeriez lire en vacances.


Un que je prévois de lire cet été même ! Something like Summer de Jay Bell


8) Citer un univers livresque où vous aimeriez partir en vacances.


Je suivrais bien Marguerite dans toutes ses dimensions ... A Thousand Pieces of you, le premier tome de Firebird, de Claudia Gray.


9) Citer un livre dans lequel le héros prend l'avion ou le train.


Easy Peasy ! Harry Potter à l'école des sorciers de J.K. Rowling


10) Citer un livre avec un roadtrip.


Pas forcément un livre que je recommande. Mais je n'ai que lui... Let's Get Lost de Adi Alsaid

24 juin 2017

Perdue et Retrouvée de Cat Clarke - Chronique et Avis



Titre : Perdue et Retrouvée
Auteur: Cat Clarke

Édition: Robert Laffont - Collection R
Date de parution: 23 avril 2015

Genre: Realistic Fiction | Mystère : Thriller

Lu en: Français
Note: 9/10

Synopsis: PERDUE

Quand Laurel Logan, 6 ans, a été kidnappée, seule sa petite sœur en a été témoin. Toute l'enfance de Faith a été façonnée par la disparition de Laurel : de la séparation de ses parents à la présence constante des médias, en passant par celle de ces soi-disant amis qui ne veulent que lui parler de sa sœur.

RETROUVÉE

Treize ans plus tard, une jeune femme est retrouvée dans le jardin de l'ancienne maison des Logan, totalement déboussolée et serrant dans ses bras l'ours en peluche avec lequel Laurel a disparu.
Laurel est enfin de retour chez elle, saine et sauve. Faith avait toujours rêvé de revoir sa sœur, sans oser vraiment croire que cela arriverait. Mais une série troublante d'événements isole Faith et la pousse à la paranoïa : ce que l'on a perdu peut-il réellement être retrouvé ?





Cat Clarke est réputée pour broyer le coeur de ses lecteurs. Je m'en suis souvenue qu'à la moitié du livre, ce qui m'a valu quelques angoisses et une appréhension à tourner les pages. Quand j'ai mal, je ne fais pas semblant.

Est-ce que ça méritait une telle angoisse ? Non, pas vraiment. Mais Perdue et Retrouvée n'en est pas moins un roman accrocheur.

La grande soeur de Faith a disparu il y a 13 ans, et réapparait du jour au lendemain. C'est un miracle pour Faith et sa famille. Mais comme je m'en suis doutée, la nouvelle présence de Laurel, l'arrivée d'une grande soeur après 13 ans à être seule et à vivre dans l'ombre de la disparition de sa soeur, ce n'est pas tout rose.

Évidemment, on se demande ce qu'il s'est passé pour Laurel, la soeur perdue et retrouvée. Qui l'a kidnappée ? J'ai cru un moment qu'on partirait à la recherche de ce dégénéré. Mais ce n'est pas ce qu'il se passe.

C'est alors que ça m'a frappé : si c'était vraiment l'objet du roman, Cat Clarke aurait surement choisi de raconter cette histoire du point de vue de Laurel. Mais elle a choisi Faith, la petite soeur....
On se demande alors pourquoi parler de la soeur qui n'a subit que l'absence de sa soeur, et pas de la soeur elle-même qui a subit bien plus et pourrait en faire une histoire mystérieuse et inquiétante ?

Ce choix - qui n'est pas celui qu'on ferait - est juste excellent, et j'avais hâte de voir ce qu'elle allait en faire. Au-delà d'un thriller, c'est un roman en partie psychologique : que ressent-on quand on vit dans l'ombre de quelqu'un qui a subit quelque chose de terrible ? Comment vivre ce retour ?

Faith se sent fréquemment égoïste par rapport à sa soeur Lauren. Et si ça peut sembler diabolique (comment ose-t-elle être si égoïste alors que sa soeur a tellement subit de son détraqueur ?), c'est terriblement réel. Je m'imagine absolument ressentir la même chose. L'omniprésence de Laurel est suffocante pour Faith, mais pour nous aussi.

Une grosse jalousie s'installe : c'est compréhensible. Qui va penser à Faith maintenant ? Qui va la voir ? Une douce rivalité culpabilisante et occasionnelle nait de cette nouvelle relation, une tournure légèrement psychopathe et angoissante prennent ces pages, et rendent ce livre terriblement addictif, et passionnant. Je n'avais juste pas envie de le refermer.

Le final est pour ma part inattendu - ou aurait dû l'être si je ne m'étais pas spoilée volontairement afin d'éviter une crise d'angoisse - les indices sont parsemés ici et là sans être forcément évidents, et sont surtout noyés par des indications contraires.

Même si ce final ne brise pas le coeur - j'ai quand même eu un petit serrage de coeur, j'admets - il reste superbement bien trouvé, et malgré les mauvaises critiques, j'encourage tout un chacun à le lire, tiens !


21 juin 2017

Le Remède Mortel - L'Épreuve #3 de James Dashner - Chronique et Avis


Titre : Le Remède Mortel - L'Épreuve #3
Auteur: James Dashner

Édition: Pocket Jeunesse
Date de parution: 5 juin 2014

Genre: Dystopie post-apocalyptique | Aventure

Lu en: Français
Note: 4/10

Synopsis: Thomas sait qu'on ne peut pas faire confiance à Wicked.
Pourtant, ils prétendent que le temps des mensonges est révolu. Il leur faut désormais s'appuyer sur les Blocards, de nouveau en possession de tous leurs souvenirs, pour achever leur mission : compléter le projet de Cure...
Ce que Wicked ignore, c'est qu'il est arrivé quelque chose que ni Epreuve ni Variable ne pourrait avoir prévu : Thomas a conservé bien plus de souvenirs qu'il ne l'aurait fallu, et il sait désormais qu'il ne peut pas faire confiance à leur propagande...
Les mensonges sont finis, mais la vérité pourrait bien être fatale à ceux qui s'en approchent de trop près.
Y aura-t-il des survivants à la Cure Mortelle?






Peut-être que je n'aurais pas dû attendre tant de temps entre le tome 2 et le tome 3. Parce que oui, ce dernier et ultime tome de L'Épreuve n'est pas génial.

Je me souviens déjà que le tome 2 ne m'avait pas marqué, à tel point que j'ai repoussé un peu trop la lecture de ce dernier tome. Mais une fois ouvert, je n'ai pas voulu arrêter de lire Le Remède Mortel.
Pourquoi ?
Pour passer plus vite à autre chose.

Nous retrouvons Thomas seul, et on ne sait plus trop où on en est. Quel est le but ? Fuir WICKED ? Trouver un remède à la Braise ? Survivre ? Essayer de faire un livre assez conséquent ? Un peu de tout ?
Je ne sais pas James Dashner sait lui-même.

Tout m'a paru très brouillon, sans réel but. On essaie d'avancer à tâtons, et on se demande quelle action sans utilité va apparaître à la fin du chapitre.

Avant de parler de Thomas, je voudrais parler de Minho et de Newt. Ces deux personnages comptaient parmi mes préférés, notamment dû au fait qu'ils étaient particulièrement attachants. C'est une qualité que je n'ai pas retrouvé ici.
Rien.
On se demande même s'ils ont une utilité dans l'histoire (comme Thomas d'ailleurs). Il n'y a plus d'étincelle ... à moins que ce soit James Dashner qui ait perdu l'étincelle ?

Pour en venir à Thomas, sa personnalité est particulièrement difficile à saisir. Qui est-il au juste ?
Je ne vois qu'un personnage guidé par les embuscades, mais rien de transcendant. Newt n'hésite pas à le traiter d'égoïste, et pourtant je ne vois rien de ça, si ce n'est un personnage dénué d'émotion.
Et il est encore moins un tueur, même s'il est persuadé de l'être.
Il agit facilement sans raison - comme Minho sait bien le faire, sur un coup de tête avec pour conséquence des échecs, et parvient même à tomber amoureux sans réel échange avec sa partenaire dont je tairais le nom.
Est-ce réellement nécessaire d'y mettre une histoire d'amour sans flamme ? Sans passion ?

Pour finir, ce dernier tome comporte une énorme incohérence : il retrouve des filles avec qui il se trouvait dans le labyrinthe. Mais souvenez-vous bien : Teresa était la seule, et cela avait particulièrement marqué les blocards. Quel est le fuck ?

J'ai été longtemps confuse, jusqu'à ce que j'accepte une réalité qui semble se confirmer par l'avis d'autres lecteurs : ce dernier tome est très moyen et sans but. On passe d'embuscade en embuscade, avec des actions de nos personnages sans intérêt. Un tome qui n'aurait peut-être pas dû voir le jour.